CESARIENNE

  • par

CESARIENNE

La récupération de la césarienne n’est clairement pas une blague.

Les infirmières de la salle m’ont fait sentir que j’étais dramatique et que la plupart des femmes y font face avec beaucoup plus de force, d’où mon sentiment d’être une DOUILLETTE.

Peut-être que cela avait quelque chose à voir avec le fait que l’on m’a transféré en salle d’opération d’urgence pour anesthésie générale en me disant que ma fille ne respirait plus à cause de l’ocytocine que l’on m’avait injecté juste avant, ou bien la nuit blanche sans pouvoir voir mon bébé (gardé sous couveuse pour réguler sa température…..).

Peut-être que cela avait quelque chose à voir avec tous mes espoirs et mes rêves d’un accouchement « normal » anéanti d’un seul coup.

Ma déception était réelle. Je me suis senti privé d’une « expérience de naissance » à laquelle je m’attendais tant.

On pense pouvoir tout contrôler et puis un jour on se rend compte du contraire…. Et on tombe de haut.

Je croyais que si …je faisais les « bonnes » choses, si je lisais les « bons » livres, voyais les « bons » documentaires …Si je planifiais assez et connaissais assez le processus, si j’étais suffisamment reposée, …. Tout se passerait bien.

Pour moi, la césarienne a été un échec. Un signe que j’avais fait quelque chose de mal. Je me sentais malheureuse de ne pas avoir pu « donner naissance à mon bébé » de la façon espérée. Mon esprit ne faisait que ressasser tout plein de questions qui n’aidaient pas à mon rétablissement.

Je sais que tout cela sonne peut-être ridicule, mais c’est la réalité, ma réalité …

Pour chaque femme c’est différent, mais ce que je vois souvent parmi tout ce que j’ai pu lire… les femmes qui ont subi des urgences, ont un rejet total de la cicatrice. Elles ne peuvent pas la toucher ni même la regarder. Elles disent que c’est « dégoûtant » ou tout simplement bizarre.

Plus de 18 mois plus tard, ça fait toujours bizarre mais disons que le temps fait bien les choses.

Beaucoup de femmes signalent une douleur et un engourdissement qui disparaissent souvent avec des massages et une bonne dose d’acceptation. Cela prend du temps….

Nos nouveaux corps sont ce qu’ils sont… mais surtout souviens toi que ce n’est pas de ta faute.

Et vous, voulez vous partager votre accouchement, expérience, ressenti ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *